unesco_fr
Celle qu’on appelait la « génération Z », avant la crise, restera-t-elle alors comme la génération sacrifiée ? Pas si sûr. S’il est prématuré d’envisager les effets de la pandémie sur la vie des plus jeunes, il apparaît déjà que, malgré les contraintes imposées par la vie sous pandémie, ces derniers font preuve d’une réelle résilience. Partout, ils ont été à l’origine d’initiatives visant à apporter des réponses à la crise, faire face à l’urgence, lutter contre la désinformation ou encore organiser la solidarité.

Marqueurs incontestables de cette génération hyperconnectée, les réseaux sociaux et Internet ont permis pendant cette épreuve à ces « enfants du numérique » de créer du lien, de faire entendre leur voix et de servir de caisse de résonance à leurs colères, leurs frustrations, mais aussi à leur créativité et leurs engagements, notamment la défense de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique, qui arrivent en tête de leurs préoccupations, avec la lutte contre les discriminations raciales et sexistes.

Il est certes trop tôt pour faire la part entre les changements induits par la crise et les tendances déjà à l’œuvre, mais en revendiquant un monde plus juste et plus respectueux de l’environnement, les jeunes d’aujourd’hui ont depuis longtemps déjà un pied dans le « monde d’après ».

Accédez au dernier numéro de l'@unescocourier via le lien dans leur bio👆
.
.
.
.
.
Photo : Illustration © Agnieszka Ziemiszewska pour le Courrier de l'UNESCO
.
.
.
.
#UNESCO #CourrierDelUNESCO #Jeunes #Jeunesse #Covid19