Adoptée le 14 novembre 1970, la Convention de de 1970 de l'UNESCO est un instrument juridique de premier plan pour lutter contre le pillage et le trafic illicite. En posant les principes de responsabilité partagée et d’équité culturelle, elle a aussi ouvert la voie au droit des peuples à disposer de leur culture. La Convention de 1970 est renforcée par le concept de diversité culturelle que projette la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles adoptée en 2005. Le concept de diversité prolonge le droit à la différence, corollaire du droit au patrimoine. Rappelons-nous à cet égard ce qu’écrivait le philosophe et historien d’art Walter Benjamin en 1940 : « […] il n’est pas de témoignage de culture qui ne soit en même temps un témoignage de barbarie. Cette barbarie inhérente aux biens culturels affecte également le processus par lequel ils ont été transmis de main en main. » Les principes de responsabilité partagée et d’équité culturelle qu’installe la Convention de 1970 jouent également sur ce registre de la reconnaissance des cultures, dans leurs historicités, leurs différences et leurs valeurs. . . . . 📸 ©Selçuk Demirel . . . . #ProtégerLePatrimoine #FinAuTrafic #Culture #PatrimoineMondial #Culture @unescocourier